facebook-pixel

Conduite & comportement écologique

eco-conduite-voiture-permis

Un des thèmes récurrents de la réforme du code de la route de 2017 porte sur toutes les problématiques relatives à la protection de l’environnement, les automobilistes doivent être conscients de l’impact de leurs déplacements sur la planète et ainsi limiter les abus en matière d’écologie. 

https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-communiques-de-presse/2017-Communiques/Reforme-du-permis-de-conduire-des-delais-d-attente-reduits

La mobilité écologique

Le fait d’avoir son permis n’est pas une excuse pour utiliser son véhicule à outrance pour des trajets qui pourraient être réalisés autrement (moins de 2 kilomètres par exemple). En effet l’automobiliste peut avoir recours à des modes de déplacements moins polluants tels que le vélo, ou en bus. Les modes de déplacements alternatifs comme l’auto partage ou le covoiturage sont aussi des moyens de limiter l’empreinte de la voiture dans les émissions de pollution.

L’éco-conduite

L’automobiliste conscient de l’environnement utilise son véhicule de façon efficiente et mesurée, le passage de vitesse ne s’effectue pas en sur-régime, les accessoires tels que la radio et la climatisation ne sont pas allumés en continue. Un conducteur averti désirant utiliser son véhicule pour un trajet plus long vérifiera son itinéraire pour éviter les bouchons. Ces différents gestes et comportements de tous les jours permettent de réduire l’empreinte de chaque automobiliste.

Le choix du véhicule

L’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion est toujours une décision importante, celui-ci doit veiller à choisir un véhicule qui aspire à une conduite respectueuse de l’environnement. Le choix d’un véhicule avec une petite cylindrée pour les trajets urbains est par exemple plus judicieux pour éviter la surconsommation relative à la congestion automobile des villes. Chaque véhicule dispose d’une fiche « étiquette énergie » qui regroupe les informations sur les émissions de CO2 (dioxyde de carbone) et les consommations dans différents types de situations de conduite. Les différentes mesures en cours et futures laissent penser que le choix d’un véhicule essence, hybride ou complètement électrique sera sanctionné positivement face au choix d’un diesel émettant des particules très nocives pour la santé.