facebook-pixel

L'automobiliste & sa sécurité

La conduite dans de bonnes conditions ne représente pas seulement une bonne compréhension et une mémorisation des règles, le conducteur doit également être en mesure de conduire son véhicule, des aptitudes physiques et psychologiques qui l’autorisent à conduire et ainsi anticiper les situations sur la route.

L’aptitude de conduite

fatigue-conduite-permis

L’état de conduite est donc très important, pour la sécurité de l’automobiliste mais aussi pour les autres usagers de la route, en toutes circonstances, celui-ci ne doit en aucun ças risquer la vie d’autrui. L’automobiliste responsable doit être en mesure d’établir une évaluation de son état physique afin de dire si oui ou non il est capable de conduire à un instant donné. Cette non-aptitude pour un automobiliste fait référence à une consommation de médicaments incompatibles à la conduite, à une fatigue importante, à des restrictions médicales ou encore à la consommation d’alcool ou de drogue. Tous les automobilistes sont responsables de la condition dans laquelle ils prennent le volant, en gardant ce postulat en tête, les dérives peuvent être évitées.

La sécurité à bord 

securite-a-bord-conduite-permis

Cette gestion du risque pour les automobilistes passent par l’adoption et l’utilisation des différents équipements de sécurité présents dans les véhicules, que ce soit la ceinture rendue obligatoire en 1973 par le gouvernement, la présence des airbags dans le véhicule ou encore les dispositifs d’aide ou de protection modernes telles que l’ESP, ABS, les caméras, les assistances de freinage ou de maintien de voies, l’automobiliste doit veiller au fonctionnement, et à la bonne utilisation des ces outils de protections.

Les premiers secours 

Un automobiliste témoin d’un accident se doit de porter assistance en attendant l’arrivée des secours, le plus important étant de sécuriser la zone de l’accident pour éviter tout risque de sur-accident. La sécurisation d’une zone d’accident s’effectue avec le triangle de pré-signalisation, le gilet réfléchissant jaune ainsi que les feux de détresse si le véhicule est en état de fonctionnement électrique.