facebook-pixel

Quelles sont les sanctions liées a la consommation d’alcool et de drogues au volant?

La conduite a toujours été une activité pouvant créer des accidents si les règles du Code de la Route ne sont pas respectées. L’alcool et la drogue font partis des causes d’accidents les plus importantes. En effet, certains usagers de la route choisissent de consommer diverses substances pouvant altérer les capacités du conducteur avant de prendre le volant. Il est donc nécessaire de connaître les risques encourus en cas de consommation d’alcool ou de drogue, qui vont des retraits de points aux peines de prison, en passant par les amendes et les suspensions du permis de conduire.

 

Un peu de vocabulaire 

- Lorsque un usager ne respecte pas les règles établies par le Code de la route, il commet une infraction au code de la route

- Tout usager en situation d’infraction s’expose à des sanctions

- Ces sanctions sont de deux types : les contraventions et les sanctions pour les délits en cas d'infractions graves

 

Des chiffres importants sur la consommation d’alcool et de drogue

 

1) Consommation d'alcool

D'après la Sécurité Routière, en 2016, 1 accident mortel sur 3 était dû à l'alcool et un usager conduisant sous l'emprise de l'alcool avait 8,5 fois plus de risques de provoquer un accident mortel. L'alcoolémie au volant représentait au total 22,3% des délits routiers. Enfin, 25% des 18 ans à 35 ans impliqués dans un accident mortel avaient un taux d'alcoolémie trop élevé.

 

 

2) Consommation de drogue

D'après la Sécurité Routière, en 2015, 23% des usagers décédés dans un accident de la route (soit 709 personnes) étaient sous l'emprise de produits stupéfiants.

Il est important de retenir que la meilleure façon d'éviter une sanction et d'être un bon conducteur avec une conduite sécurisée à la fois pour soi et pour les autres est de ne rien consommer qui puisse impacter négativement la conduite de l'usager. C'est pour ces raisons que l'usage de la drogue (qui est interdite par les règles du code de la route mais également par la Loi) ainsi que l’alcool sont proscrits au volant. Même s'il existe un seuil de tolérance pour ce qui est du taux d'alcoolémie, l’usager sera toujours plus en sécurité en supprimant tout simplement ses consommations d'alcool ou de stupéfiants avant de prendre le volant.

 

Les différentes sanctions