facebook-pixel

Quels sont les éléments obligatoires de sécurité pour un véhicule ?

triangle de signalisation obligatoire

La sécurité des passagers et des autres usagers de la route fait référence à l’automobiliste et sa capacité à être prêt pour la conduite ainsi que les différents éléments technologique du véhicule. Le code de la route admet certains règles sur des éléments de sécurité obligatoires pour tous les autonomistes circulant sur le territoire français. La non présentation et l’absence de ces équipements expose l’automobiliste à une contravention plus ou moins importante. 

Le gilet de sécurité, « gilet jaune » et triangle de signalisation

gilet aune obligatoire

En cette période de révolte sociale pour la nation française, le gilet fluorescent homologué sert avant tout à la sécurité. Celui-ci permet d’être visible à une distance importante grâce aux bandes réfléchissantes. En cas d’accident ou d’immobilisation sur la chaussée ou aux abords de la route, l’automobiliste se doit également de positionner un triangle de signalisation 30 mètres avant son véhicule. Ces deux éléments constituent une sécurité primordiale et obligatoire pour tout conducteur. En cas de non respect l’automobiliste s’expose à une amende forfaitaire pouvant aller jusqu’à 375 euros.

Une roue complète ou galette de secours

La roue de secours n’est pas obligatoire, il est même possible qu’elle ne soit pas installée sur certains véhicules récents, il est recommandé d’en posséder ainsi qu’un kit anti-crevaison pour éviter toute immobilisation longue à cause d’une crevaison sur la route. Il est important de rappeler que tout conducteur peut écoper d’une amende allant jusqu’à 375 euros si ses pneus sont défectueux ou en mauvais état (lisses, déformés, présentant une hernie, etc). Dans les cas plus graves, une immobilisation complète du véhicule peut être prescrite par les forces de l’ordre.

L’Éthylotest et les dispositifs anti-démarrage

Depuis l’été 2012, l’éthylotest est obligatoire dans tout type de véhicule terrestre. La dispense est seulement valable pour les conducteurs possédant un véhicule équipé d’un dispositif anti-démarrage qui bloque le véhicule si le taux d’alcolémie dépasse les limites légales. Cet éthylostest doit répondre à des normes précises et se doit d’être dans l’habitacle à la portée du conducteur, le respect de cette obligation n’est pas sanctionné par les forces de l’ordre en cas de contrôle.

L’éclairage du véhicule 

eclairage voiture

Le conducteur doit veiller au bon fonctionnement de ses optiques que ce soit à l’avant ou à l’arrière de son véhicule. Le changement d’une ampoule grillée ne doit pas tarder, ainsi il est préconisé d’avoir des ampoules de rechange dans son véhicule. Le non-respect de cette règle est passible d’une amende qui peut grimper jusqu’à 180 euros ainsi qu’une immobilisation complète du véhicule pour les cas plus graves.

Les vitres avant et le pare-brise

vitres-teintees-reglementation

Les espaces vitrés d’un véhicule se doivent d’être propres pour assurer une bonne visibilité au conducteur. Pour le cas particulier des vitres teintées ou fumées, il est important de rappeler que les vitres avant doivent laisser transmettre 70% ou plus de la lumière. En cas de contrôle et si les conditions techniques des forces de l’ordre le permet, un contrôle plus poussé peut être fait sur le véhicule d’un usager. Seul un justificatif médical préconisant un dispositif teinté peut assurer la conformité du véhicule. En cas de non-respect le contrevenant s’expose à une amende de 135 euros ainsi qu’un retrait de 3 points sur son permis de conduire. Les vitres arrières et la lunette arrière ne sont pas soumises à ces règles, il est donc tout à fait possible de fumer ces éléments vitrés.

Il est important de vérifier ces éléments de sécurité avant de prendre la route pour ainsi éviter d’être verbalisé mais surtout pour garantir une sécurité des passagers.